Premières étudiantes diplômées de la Women School of Leadership

Le 20 juin 2018, 20 premières femmes ont obtenu leur diplôme à la Women School of Leadership (WSL) à Abengourou, en Côte d’Ivoire. Elles ont participé à la formation pilote de cette école créée l’année dernière pour aider les femmes à devenir des dirigeants d’entreprise, en coopérative et dans leur propre communauté.

Les productrices de cacao de Côte d’Ivoire se heurtent à de nombreux obstacles. À commencer par les normes culturelles concernant le rôle des femmes dans la société et par leur accès limité à l’agriculture, à l’information et aux prêts. Il est frappant de constater qu’elles ont moins de chance d’être propriétaires de terres agricoles : la tradition et le droit à la propriété font que les hommes héritent des terres et non les femmes. Dans la région autour d’Abengourou, les femmes ont 5 à 26 % moins d’occasions de rejoindre une coopérative que les hommes.

Fairtrade Africa a développé un projet pilote d’un an à Abengourou, en collaboration avec le Cooperative Group Limited et Compass Group UK & Ireland, axé sur 7 organisations de producteurs. A ce jour, 19 femmes et 3 hommes ont participé à ce programme d’un an, lancé en mai 2017. La formation comprenait 4 modules de formation de 4 jours et un accompagnement en coaching sur la durée. La formation a, entre autres, abordé les techniques de négociation, la gestion financière et les droits de l’Homme. Les participants ont acquis les compétences nécessaires pour augmenter leurs revenus et gagner en confiance pour créer leur propre entreprise et/ou diriger une coopérative certifiée Fairtrade.

Lors de la proclamation des étudiants, le Dr Tsitsi Choruma, Chief Operating Officer de Fairtrade Africa, a souligné l’engagement de Fairtrade dans la lutte pour l’égalité des sexes et le renforcement des capacités (empowerment) des femmes et des jeunes filles dans le cadre 5e objectif (l’égalité entre les sexes) des Objectifs de Développement durable des Nations Unies : « La Côte d’Ivoire est le plus grand producteur de cacao au monde. Pourtant, l’on estime que seulement 4 % des producteurs de cacao sont des femmes. Ce programme de formation entend remédier aux structures qui empêchent les femmes de participer activement à la culture du cacao. »

Pour réduire l’écart entre les hommes et les femmes dans l’agriculture, les hommes ont un rôle crucial à jouer. C’est pourquoi le programme WSL a aussi formé trois hommes qui, une fois diplômés, seront Ambassadeurs de l’égalité des chances dans leur communauté et/ou leur coopérative. L’objectif ? Veiller à ce que des femmes productrices de cacao participent à toutes les étapes du processus de production, et pas seulement aux activités post-récolte.

Source : Fairtrade Africa